13/09/2017

Ostéopathie

Je suis, depuis quatre ans, étudiante  en ostéopathie, et j’intègre, au fur et à mesure, l’apprentissage que je reçois  à ma pratique.

L’ostéopathe est, en quelque sorte, un mécanicien du corps. Il s’intéresse aux troubles fonctionnels du corps humain dans son ensemble. L’ostéopathe effectue une série de tests de mobilité au niveau vertébral, crânien, viscéral et articulaire. L’ensemble de l’information qu’il recueille, soit la tension ou la position, le guide pour dispenser le soin et c’est à cet égard qu’il est nettement différent de d’autres thérapeutes manuels (physiothérapeutes, chiropraticiens), car il vise à cerner la cause première du problème que vit la personne et qui déclenche une série de réactions d’inconfort. L’ostéopathie est une approche holistique, qui traite la personne comme un tout. Pour exceller en ostéopathie, le praticien fera donc une étude détaillée de l’anatomie, de la biomécanique du corps et de la physiologie. Il apprendra l’art de la palpation et développera le ressenti de ses mains.